Karsten Lund (Danemark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karsten Lund (Danemark)

Message par Daniel Tanguy le Dim 21 Fév - 18:09





Le Marin Américain
Den amerikanske sømand
Traduction : Inès Jorgensen

ISBN : 9782742795031

Roman aux lenteurs parfois lassantes, "Le Marin Américain" décrit le parcours atypique d'une famille de pêcheurs de Skagen, à compter du début du XXème siècle. Peu à peu, de génération en génération, la famille Peter s'élève socialement jusqu'à ce que le dernier descendant du clan, l'un de nos contemporains, ne revienne sur les lieux du passé pour tenter de résoudre l'énigme qui a présidé à cette élévation.

En effet, l'arrière-grand-père théorique, Jens Peter, était stérile. Malgré tous leurs efforts, malgré aussi tout leur amour, sa femme et lui ne parvenaient pas à avoir d'enfants. Certes, tous deux étaient jeunes - Ane, la jeune femme, n'a que vingt-deux ans quand s'ouvre le roman - mais il n'empêche que le Temps, fidèle à son principe souverain, file vite, très vite ... Par une nuit sauvage, le naufrage d'un trois-mâts norvégien, en 1902, rejette sur la plage un seul survivant. Parce que sa maison est la plus proche, on le transporte chez Ane dont le mari est absent parce que parti voir sa soeur mourante. Ane le soigne, le fait boire et, comme il reprend vite des forces - il est jeune et, ce qui ne gâte rien, il est plutôt séduisant - elle se laisse aller. Et puis ...

Car il y a un "Et puis ...", vous vous en doutiez. Un "Et puis ..." un peu poussif puisque le lecteur avisé devine très vite comment s'est terminée l'affaire. En effet, le matin suivant, on verra le marin étranger quitter le village à grands pas et on n'aura plus jamais de ses nouvelles. Quant à Ane, elle se retrouvera enceinte, d'un enfant que Jens Peter, malgré les chuchotements et les rires de ses concitoyens, élèvera comme son propre fils mais qui, toute sa vie, sera surnommé "l'Américain."

Un enfant précoce et intelligent, ce petit Anthon, l'initiateur de la richesse de la famille. Bosseur avec ça et un don quasi inné pour sentir où se situent à coup sûr les bancs de poissons. Il finira avec trois ou quatre bateaux de pêche et deviendra le grand-père de notre narrateur qui, à son tour, un beau jour, se décide donc à revenir au pays pour savoir ce qui est vraiment arrivé à celui qui fut son arrière-grand-père biologique, le Marin Américain.

Nous le répétons, on devine assez vite le pourquoi du comment et tout le reste du livre sert surtout, sous couvert de poser quelques questions existentielles, à évoquer la vie des pêcheurs danois tout au long du XXème siècle. L'auteur prend son temps, détaille, ennuie parfois ou, au contraire, parvient à intéresser son lecteur. Les personnages secondaires - notamment le chef des sauveteurs et la soeur d'Ane, laquelle tentera de faire chanter Ane en menaçant de révéler son secret - sont bien campés, en traits simples et pourtant assez fouillés pour que se dessine une complexité dont, à vrai dire, ces gens simples n'ont pas tous conscience. Il y a aussi la tonitruante figure du Docteur Warming, médecin local au courant de tout ce qu'il se passe au village, doté d'un franc-parler déconcertant (surtout pour l'époque) et d'un optimisme profond en les lois de la Nature.

Un petit roman paresseux mais sympathique, à lire sur une plage, en été, par exemple, entre deux petites siestes. Sauf, bien sûr, si vous êtes amateur d'action permanente.

_________________
"On est puceau de l'Horreur comme on l'est de la Volupté."

Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline.
avatar
Daniel Tanguy

Messages : 30
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 57
Localisation : De forum en forum

Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karsten Lund (Danemark)

Message par Daniel Tanguy le Dim 21 Fév - 18:09

L'incipit du roman :



[...] ... Ma famille est issue d'un naufrage dramatique, survenu par une nuit d'hiver il y a cent ans.

L'histoire me tient en éveil dans l'Audi A8 qui me porte vers le nord. La grosse voiture roule au régulateur de vitesse, museau levé, et éclaire la route sur cinq cents mètres. Nous abordons un virage, et les phares halogènes balaient la lande déserte comme un coup de peigne rapide. L'éclairage cru transforme ce qui n'était qu'étendue monotone en touffes de bruyère et de laîche, semblables à de l'étoffe laineuse et des varices, avec des camarines accrochées comme des bijoux au cou d'une jeune fille.

Des personnes que j'ai connues surgissent un bref instant dans le faisceau des phares, puis disparaissent, le visage blême.


Cette région et cette mer racontent l'histoire de la famille sur trois générations, mon histoire.


Un petit lac accroche la lumière de la lune au milieu du paysage de dunes et tout à coup je me souviens de la sensation des pieds glacés et mouillés, barbotant dans les bottes en caoutchouc.

Grâce à une politique rigoureuse de protection de la nature, tout est resté tel qu'il y a cent ans, quand mon arrière-grand-mère Ane Christensen se retrouva enceinte dans des circonstances tout à fait étranges.

L'énigme a donné lieu à de nombreuses enquêtes, tant officielles que privées. Sans oublier la rumeur populaire, un murmure latent, des théories non formulées et la persistance des regards tout au long des années.

A présent, elle va être résolue. Alors même que je m'approche de la pointe nord du Jutland. ... [...]

_________________
"On est puceau de l'Horreur comme on l'est de la Volupté."

Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline.
avatar
Daniel Tanguy

Messages : 30
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 57
Localisation : De forum en forum

Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum