La motivation et l'intéressement ne se décrètent pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La motivation et l'intéressement ne se décrètent pas

Message par Yugcib le Ven 2 Sep - 13:55

L'être humain n'apprend que lorsqu'il est motivé par ce qu'il apprend lui même de par sa propre volonté, ou par ce que l'on lui fait apprendre et qui le motive, l'intéresse...
Le système éducatif n'intègre pas dans les fondements de sa construction, cette réalité intemporelle et naturelle. En effet, quelque soit la manière dont le système éducatif est construit, expérimenté et légiféré c'est à dire uniformément étendu et appliqué, il propose ou plus exactement il impose toujours un modèle, une méthode censée convenir au plus grand nombre, avec cependant quelques "variantes" ou "dispositions" en fonction de "quelques cas particuliers", lesquels "cas" d'ailleurs, sont toujours comme dans un mode d'emploi où en dernière page l'on trouve une liste établie à l'avance de ces "cas", et de ce qu'il faut faire en présence de ces "cas"...
La motivation et l'intéressement ne se décrètent pas... Il n'existe aucun système éducatif, aucune école de formation, aucune "académie", qui puisse faire comme avant Pasteur et avant la découverte des causes des maladies par des organismes vivants très petits, de la génération spontanée à partir d'un environnement de chiffons, de poussière, de déchets alimentaires, d'air, d'eau...
Ainsi les systèmes éducatifs sont-ils comme ces docteurs d'avant Pasteur qui croyaient que d'un tas de chiffons poussiéreux dans un grenier, pouvaient venir des souris... (mais en ayant cependant observé que ces souris avaient fait un nid dans le tas de chiffons pour abriter leurs souriceaux)...
C'est la nature même de la relation qui s'établit entre l'apprenant (le jeune enfant, l'adolescent, l'adulte) et la personne qui communique, transmet, explique ; qui va induire ou plutôt qui peut induire la motivation, l'intéressement...
C'est aussi et en même temps que la relation, la nature même de l'être (l'enfant, l'adolescent, l'adulte) dans sa réalité et dans ses composantes intérieures, autant dans l'unicité et dans l'universel qu'il y a en lui ; qui participe ou peut participer à la naissance de la motivation et de l'intéressement...
La relation qui s'établit entre l'un qui donne et l'autre qui reçoit d'une part, et la nature même de l'être dans sa réalité d'autre part ; c'est cela qui fait l' "alchimie", c'est cela qui fait que cela prend ou que cela ne prend pas...
Les règles, les canevas, les modèles, aussi complexes, aussi adaptés, aussi étudiés, aussi expérimentés qu'ils soient ou qu'ils aient été par le passé ou qu'ils pourront l'être dans l'évolution du monde et de la société... Ne feront jamais l' "alchimie", mais seulement l' "atelier"...
Il est vrai que sans "atelier" il est difficile de faire de l' "alchimie"... Mais l'"atelier" doit-il forcément être fait de 4 murs en planches ou en briques, avec une porte d'entrée, une ou deux fenêtres, et des établis, tout un mobilier à l'intérieur?

_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 509
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum