Le Poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

Aller en bas

Le Poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

Message par Frénégonde le Lun 2 Avr - 12:15




Quatrième de couverture :

À la suite d’un accident, un homme se retrouve piégé dans un village enseveli sous la neige et coupé du monde par une panne d’électricité. Il est confié à Matthias, un vieillard qui accepte de le soigner en échange de bois, de vivres et, surtout, d’une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps, seule échappatoire.
Dans la véranda d’une maison où se croisent les courants d’air et de rares visiteurs, les deux hommes se retrouvent prisonniers de l’hiver et de leur rude face-à-face.
Cernés par une nature hostile et sublime, soumis aux rumeurs et aux passions qui secouent le village, ils tissent des liens complexes, oscillant entre méfiance, nécessité et entraide.
Alors que les centimètres de neige s’accumulent, tiendront-ils le coup face aux menaces extérieures et aux écueils intimes ?



Mon avis :

J’aime beaucoup les livres se passant dans un univers clos et éloigné de tout. Alors lorsque j’ai vu celui-ci, je n’ai pas hésité. Pourtant, je déteste la neige mais je ne suis jamais à une contradiction près… Et j’ai lu ce roman alors que j’en avais 20 cm dehors. J’étais dans l’ambiance !

J’ai adoré ce livre ! La structure est plutôt originale puisque nous découvrons tout, à la manière d’un journal intime, à travers les yeux du jeune homme blessé. Comme lui, nous ne savons pas où il est ni qui est vraiment ce Matthias, le vieil ours mal léché qui s’occupe de lui. C’est aussi le roman de l’attente. Chacun espère pouvoir s’en sortir. Le blessé veut retourner chez lui, Matthias désire revoir sa femme malade… Mais est-ce vraiment la neige le problème ?

Voici un roman qui ne laisse pas indifférent. J’ai tourné frénétiquement les pages au fur et à mesure que les centimètres de neige s’accumulaient. Et ce n’est pas le loup que j’ai vu sortir de sa tanière mais bien les sentiments humains. Car quoi de mieux qu’un huis-clos pour faire surgir tous les défauts et les qualités intrinsèques à l’Homme ?

Un grand merci à Babelio et aux Éditions de l’observatoire pour cette belle découverte.
avatar
Frénégonde

Messages : 97
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 45
Localisation : Dans les livres

Voir le profil de l'utilisateur http://promenades-culture.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum