Le statut de la Femme dans le monde musulman...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le statut de la Femme dans le monde musulman...

Message par Yugcib le Ven 26 Mai - 9:29

... Le regard que je porte personnellement sur l'Islam est essentiellement et uniquement déterminé, conditionné, par le statut de la femme dans le monde musulman.
Indépendamment de ce fait qui est le statut de la femme dans le monde musulman, mon regard est le même pour l'Islam, que celui que je porte sur toutes les autres religions en particulier les religions de la chrétienté et du judaïsme... Quoique si je "plonge" dans le passé, un passé qui est celui d'avant -en gros- 1950- le statut de la femme dans la chrétienté et dans le judaïsme pour ne pas dire "encore de nos jours de ci de là dans un traditionalisme enraciné dans les moeurs", le statut de la femme est ou reste de ci de là, dans la chrétienté et dans le judaïsme, comparable au statut de la femme dans le monde musulman.
Encore ne parlerais-je ici dans mon propos, au sujet du regard que je porte sur l'Islam, que du regard que je porte sur ce qu'il est convenu d'appeler "l'Islam modéré", c'est à dire l'Islam qui est pratiqué par une majorité de musulmans sincères et croyants et donc n'appartenant pas à des courants salafistes, radicaux ou intégristes...
Comment -c'est la question que je me pose- dans la "vertu sacrée" toute nouvelle et autant mise en avant qui est celle de "l'islamo compatibilité" dans la société de "vision du monde" anciennement Hollandienne et à présent de "En marche" d'Emmanuel Macron... Peut-on "faire l'impasse" dis-je, sur le statut de la femme dans le monde musulman? Car il y a bien là, qu'on le veuille ou non, à mon sens, dans "l'islamo compatibilité", cette "impasse" qui est bel et bien faite, sur le statut de la femme dans le monde musulman. Il n'y a donc pas selon moi, à cause du statut de la femme dans le monde musulman, un statut contraire à l'égalité de droits et de représentation entre l'homme et la femme, d' "islamo compatibilité" possible et envisageable...
Il y a là, dans cette question du regard porté sur l'Islam à cause du statut de la femme, un véritable sujet de débat, une véritable interrogation, "les yeux dans les yeux", à avoir avec les musulmans dits "modérés"...
Un débat, une interrogation se situant au dessus des passions, au dessus des parti-pris, au dessus des rejets, des clivages et des haines, au dessus des violences et des "épidermismes"...
Un débat argumenté...
Il est certain -et au fond admis et ancré à juste titre- que la plupart d'entre nous les chrétiens (croyants ou seulement de tradition), les athées, et les "non musulmans", quasiment tous, de "droite ou de gauche", libéraux et progressistes ou traditionalistes... Ne peuvent que se situer au fond d'eux-mêmes, davantage du côté de l'inacceptation (de l'Islam) que de l'acceptation à cause justement et essentiellement du statut de la femme dans le monde musulman... (comme on dit "à cause de cette pierre d'achoppement qui est celle du statut de la femme dans le monde musulman)...
Il y a cependant une réalité "hélas indéniable" -et contrariante et qui ne va pas dans le sens de l'évolution "en mieux" de la civilisation- cette réalité est celle de ces millions, centaines de millions de gens sur Terre qui "conçoivent" (c'est dans leurs moeurs, dans leurs habitudes ancrées depuis des siècles et des millénaires, dans leur vision patriarcale de la société) que la femme "n'est pas l'égale de l'homme ni en droits ni en représentation dans la société"... Il y a "de ces gens là" partout dans le monde, y compris en France, en Europe, en Amérique, dans le monde dit "développé" ; tout comme dans tous les pays du monde "non ou peu occidentalisé"... Le plus inquiétant vais-je dire (et je le dis) dans "cette affaire là" de réalité indéniable et contrariante, c'est que parmi "ces gens là" il y a des "sommités", des intellectuels, des gens qui ont des responsabilités dans les milieux de l'éducation, des écrivains, des philosophes, des personnages politiques pour ne pas dire même des chefs d'état, enfin des gens qui sont censés avoir une pensée... Et qui, tout comme le "commun des mortels" de "ces gens là", en font bel et bien et ostensiblement partie, de "ces gens là" qui font la différence entre l'homme et la femme... (Pour eux, évidemment, l'islamo compatibilité tout comme la "quoique ce soit de religion compatibilité", c'est une évidence!)...
Pour clore mon propos, je dirais enfin que "le plus inquiétant du plus inquiétant" c'est encore tous ces gens qui se réclament de tolérance, de tolérance de système, de progressisme libéral sociétal, de soit disante "écoute et respect et acceptation de l'Autre" qui au fond d'eux sont pour le dialogue, pour la paix dans le monde, pour bien sûr l'égalité en droits de l'homme et de la femme... Mais au fond, par une sorte d' "angélisme culturel", une sorte de "pensée unique de bon aloi officialisée enseignée à l'école et tout ce qu'on voudra"... Entretiennent de fait le développement de ce qui contrevient à l'évolution en mieux de la civilisation, et même détruit la civilisation peu à peu...

_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 509
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum