Clash sur l'accord sur le réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clash sur l'accord sur le réchauffement climatique

Message par Yugcib le Mer 16 Nov - 20:20

Il me sera bien difficile, en pensant que l'accord sur le climat risque de capoter du fait que Donald Trump conteste cet accord... Il me sera bien difficile en tant qu'écrivain et poète, lorsque surviendront aux USA, des catastrophes climatiques (tornades à répétition, côtes et rivages sous les eaux, inondations, incendies, etc., avec à chaque fois beaucoup de morts), de produire comme il m'est arrivé de le faire lors de tragédies liées à des évènements climatiques, un texte de compassion et de pensée... Je serai donc lorsque se produiront aux USA des catastrophes climatiques telles que celles que je viens de nommer plus haut, d'un silence "tout à fait significatif", d'un silence qui ne me posera aucun problème, aucun remords... Je n'aurai aucune pensée, aucune compassion, pour d'éventuelles -en fait, de futures- victimes et sinistrés américains...
De toute manière, ces "cop 21/22/23..." sont une immense hypocrisie, parce qu'ils n'ont rien, absolument rien de réellement contraignant et ne reposent que sur une confiance que se font les uns et les autres (autrement dit des paroles, rien que des paroles)... Et en ce sens, on peut dire que Donald Trump, on ne peut pas le taxer d'hypocrisie, au moins il est clair !
Ce sont les lobbyies, les trusts, qui "mènent le monde", et, tout ce qui les intéresse les lobbyies c'est de gagner le plus de pognon possible. Evidemment s'ils peuvent gagner autant sinon plus de pognon en se réorientant vers des "énergies moins polluantes" ils le feront, ils sauront bien comment se reconvertir, et ce sera eux qui seront les gagnants au détriment du plus grand nombre... Mais les lobbyies, qui c'est qui les fait, sinon les centaines de millions de consommateurs lambda sur cette planète... pour pouvoir même quand y'a plus rien dans le porte monnaie, continuer à remplir des caddies, à se gaver de produits GIFI ou Foirfouille le dimanche après midi, à rouler en bagnole un kilomètre pour acheter une baguette de pain, un paquet de clopes, le journal, au lieu d'aller à pied ou de prendre le vélo...
J'appelle les forces de la Nature à se révolter contre cette société de surconsommation, contre la pollution exercée par l'activité humaine et si je dois moi même faire partie des prochaines victimes de quelque tragédie climatique, ma "consolation" si j'ose dire, sera de savoir qu'en même temps que moi, il y en aura d'autres qui seront victimes...



... Donald Trump remettant en cause l'accord sur le réchauffement climatique, ce n'est pas "une grande surprise" : au moins, ce que l'on peut dire, ce que j'en dis, c'est qu'on ne peut pas le taxer, Donald Trump, d'hypocrisie à ce sujet !
Cependant, les américains, les citoyens américains sont parmi les premiers sur cette planète à subir déjà depuis plusieurs années, les colères de la nature (tornades à répétition, inondations, incendies gigantesques, sècheresses, tempêtes, côtes envahies par les eaux, etc.) qui à chaque fois, font tout de même pas mal de victimes...
Les cinq plus grands groupes de l'agrochimie, dont Bayer et Monsanto, détiennent un monopole sur les semences autorisées. Si un maraîcher n'utilise pas les standards imposés, il s'expose à une forte amende. Cette mainmise des multinationales menace gravement la biodiversité, à tel point qu'aujourd'hui, depuis 1955, environ 80% des espèces végétales comestibles ont disparu ou sont en voie de disparition.
Les conférences, les sommets, les débats, les accords sur le climat, qui réunissent à chaque fois les principaux acteurs économiques et politiques de quelque 190 pays dans le monde, sont donc, constituent une hypocrisie monumentale. En effet, il n'existe aucune contrainte réelle, aucune obligation expresse à se conformer à quelque ordre que ce soit ; chaque pays étant seulement "invité" à une réflexion, à une "modération" ; et tout "accord" signé par bon nombre de ces 190 pays, ne se traduit que par un "rapport de confiance" entre les intervenants de chaque pays.
Ce sont donc les lobbyies et les multinationales qui demeurent, de fait, les décideurs. De la même façon qu'au moyen âge dans les guerres entre seigneurs, les hommes d'armes et de cavalerie ravageaient les cultures et les villages dans les campagnes.
La puissance et la domination des lobbyies est telle, si organisée, si planifiée, si omni présente, qu'elle interdit pratiquement toute forme de résistance. Tout au mieux, la résistance qui essaye de s'organiser est celle de quelques associations qui parviennent à mettre en place des initiatives, des actions locales, mais se heurtent à un moment ou à un autre, à l'énorme machine judiciaire dont disposent les multinationales. Les lois qui sont censées "protéger" ou "défendre" les citoyens, sont en réalité établies pour qu'au final, elles profitent aux décideurs, aux puissants, aux détenteurs de la propriété et du capital.
En conséquence de tout cela, de cette injustice généralisée, de cette domination des lobbyies et des multinationales avec la complicité intéressée des gouvernants, mais aussi de la dépendance (pour ne pas dire parfois de la dévotion) de centaines de millions de consommateurs dans les pays "développés" -et en "voie de développement- , ce ne sera point 2 degrés maximun de plus en 2100, mais 4 sinon 6 ou 8 même, dès 2080 !
"Normalement" une période glaciaire, celle qui fera suite à celle de Würm (de -115000 à -12000) devrait commencer, soit dans cent ou deux cents ans, soit dans moins de deux millénaires. (L'écart entre les glaciations tend à se réduire depuis 2 millions d'années)...
Les ères géologiques, la nature, l'univers, la géographie, les étoiles... ont un pouvoir infini et éternel par rapport au pouvoir des lobbyies...

... L'antarctique hors périphérie, c'est à dire le continent lui même s'il était totalement libéré de glace, est recouvert en très grande partie, de 2000 à 4000 mètres d'épaisseur de glace.
Le volume global de glace antarctique est évalué en gros à quelque 25 millions de kilomères cube...
Chaque année depuis 2003, l'antarctique perd 128 kilomètres cube de glace par an. Ce qui représenterait en un siècle 12800 kilomètres cube...
A ce rythme de 128 km cube par an, il faudrait quelque 1950 ans pour qu'il n'y ait plus que de la terre et de la roche sur le continent antarctique. Je pense aux climatosceptiques qui remettent en cause le réchauffement climatique et ses conséquences... En effet, il faudrait tout de même 1950 ans pour que le niveau des océans s'élève sur toute la planète, de 70 mètres (ce qui changerait complètement le contour des côtes de l'Europe, de l'Amérique, de l'Afrique, de l'Australie, en fait, de chaque continent).
Qu'est ce que cela représente 1950 ans, pour les lobbyies? "L'éternité" dont ils se satisfont pour assurer leur domination déjà au 21 ème siècle et ensuite pour "un bon bout de temps" !
Qu'est-ce que cela représente pour les lobbyies, un ou deux mètres en plus de niveau des océans et des mers en un siècle? Cela ne change pas grand chose il faut croire, puisque les lobbyies n'ont que faire de quelques millions de "réfugiés climatiques" en général des millions de réfugiés de pays "pauvres" ? Les lobbyies auront toujours -à peu près- et cela durant au moins les 3 ou 4 siècles suivants, la même clientèle de un à deux, et même trois milliards de consommateurs. Qu'importe donc, pour les lobbyies, quatre milliards de "petits ou très petits" consommateurs dont deux milliards ne consomment pour ainsi dire RIEN ! (Mais qui vivent dans une forme d'esclavage et de précarité, ce qui permet et entretient l'aisance relative de trois milliards de "clients" des lobbyies)...

_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 509
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash sur l'accord sur le réchauffement climatique

Message par Yugcib le Jeu 17 Nov - 8:18

... L'équilibre qui pérennise l'inégalité d'un système économique, politique et social ; s'établit toujours dans la mesure où d'une part, le plus grand nombre possible de gens est bénéficiaire du système (en ressources diverses et possibilité de consommer, d'acheter des produits) ; et où en même temps d'autre part, un grand nombre de gens n'ayant d'autre ressource que celle leur permettant de survivre, travaille pour ceux qui bénéficient du système.
Ainsi s'établit l'ordre, l'équilibre du système économique, libéral et mondialisé du 21ème siècle : un milliard de consommateurs relativement aisés plus quatre milliards de consommateurs moins aisés (même beaucoup moins aisés pour un milliard d'entre eux), d'une part... Et deux milliards de démunis qui contribuent par leur travail très peu rémunéré, à l'aisance réelle ou relative ou réduite au minimum, des autres quatre milliards.
Si les démunis étaient deux fois plus nombreux qu'ils ne sont, l'équilibre serait rompu car les grands lobbyies verraient alors diminuer de moitié leurs profits, et en conséquence ils s'arrangeraient pour que l'équilibre puisse se rétablir.
Ce que les lobbyies ne veulent à aucun prix, c'est que le plus grand nombre de bénéficiaires du système se mette à décider d'eux-mêmes de changer leur mode de vie, ce qui remettrait en cause l'existence des lobbyies.

_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 509
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum