Aimé Césaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aimé Césaire

Message par Yugcib le Dim 31 Jan - 9:05



Que l'on s'entende bien sur le terme de « négritude », déjà...
La négritude est un terme qui désigne, identifie, authentifie une culture, un peuple ou un ensemble de peuples de cette culture... Une culture dont les racines sont essentiellement et originellement Africaines.
Dans les pages de la revue « Le journal de l'étudiant Noir », Aimé Césaire définit la négritude en tant que projet culturel. Il dit «  Au delà d'une vision partisane et raciale du monde, doit s'affirmer un humanisme actif et concret à destination de tous les opprimés de la planète ». Le projet culturel s'est construit en réaction à l'oppression culturelle du système colonial Français. Ce projet vise à rejeter le projet Français d'assimilation culturelle ainsi que la dévalorisation de l'Afrique et de sa culture.
D'autre part voici ce que dit Léopold Senghor dans son recueil Champs d'ombre (1945) : « L'émotion noire s'oppose à la raison hellene »...  
Aux temps néolithiques les peuples qui vivaient au delà de l'actuel Sahara, ce désert qui n'en était pas tout à fait un à l'origine, dans leurs diverses pérégrinations, ont été en contact avec d'autres peuples vivant eux, tout au long des côtes de l'Afrique du Nord de l'Atlantique au Nil en Egypte...
Il y eut bien avant l'arrivée des Européens en Afrique, c'est- à- dire avant le 16ème siècle, de grands empires et de grandes civilisations, notamment l'empire du Mali avec pour principal centre culturel et économique Tombouctou... [ voir Racines, de Huxley]
Ensuite, à partir du 17ème siècle avec la pratique de l'esclavage (et du système économique qui en a découlé) et cela trois siècles durant jusqu'au 19ème, quinze millions d'africains ont été enlevés de leurs pays où ils vivaient en Afrique, puis transplantés sur le continent américain... D'autre part dès l'antiquité égyptienne, romaine ; dès la venue des peuples d'Arabie  et de l'avancée de l'Islam autour du bassin méditerranéen ainsi qu'à l'intérieur de l'Afrique à partir du 7ème siècle, et ensuite du 16ème siècle à nos jours, d'autres millions d'africains ont été enlevés de leurs pays d'origine et transplantés, en Océanie, Asie, Moyen orient (pratique de l'esclavage)...
Je ne pense pas qu'il y ait eu de par le monde sur un autre continent que l'Afrique et en autant de temps écoulé, une telle « hémorragie » de peuples. Ce qui est comparable  toutefois à une hémorragie de peuples au sens où des peuples disparaissent d'un lieu géographique, c'est le génocide à grande échelle d'un peuple, un génocide perpétré par un autre peuple, par une nation, par une civilisation colonisatrice... Or le plus grand génocide de toute l'histoire de l'humanité, en dizaines de millions d'êtres humains sur  plusieurs siècles, c'est le génocide des peuples d'Amérique par les peuples venus du continent européen (ou plus exactement par les gens de pouvoir, de politique et d'économie, qui ont dirigé et mené ces peuples venus d'Europe)...
Aimé Césaire et Léopold Senghor sont assurément les deux plus grands poètes et écrivains (et intellectuels) de toute l'histoire des peuples de la « négritude »...
J'ai observé ainsi que tout un chacun d'ailleurs, que lorsque disparaît un homme d'une telle envergure par son « humanitude », sa culture et toutes les actions qu'il a menées ;
alors la Terre entière rend hommage à cet homme dans un immense mouvement de reconnaissance et de recueillement. Il n'en demeure pas moins que de son vivant, chaque action entreprise par cet homme, si elle ne fut pas chaque fois amplement médiatisée, a bien eu une réalité, un certain nombre de retombées...
Il se trouve que la disparition d'Aimé Césaire le 17 avril 2008, survient dans un contexte mondial et économique des plus difficiles et des plus incertains : il y aura sans doute une prise de conscience plus aigüe des peuples de la Terre notamment des peuples les plus défavorisés,  et peut-être plus « porteuse » en actions déterminantes... qui ne pourront plus être ignorées ou passées sous silence par la force...
Une  partie des plus grandes fortunes mobilières et immobilières de ce monde    a pour origine l'hémorragie par l'esclavage durant de nombreux siècles des peuples du continent Africain d'une part, et le génocide à grande échelle des peuples d'Amérique d'autre part...
Mais par les actions qu'Aimé Césaire et Léopold Senghor ont menées leur vie durant, par leur culture, par la poésie et la littérature, par le regard qu'ils ont porté tous deux  sur le monde et les gens ; on voit bien que l'on ne peut, inexorablement et naturellement, qu'avancer et évoluer... Et cela quoi qu'il se soit passé jadis, quoi qu'il risque de se passer dans l'avenir...        

_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 509
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum