Soliloques, de Pierre Alain Gasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soliloques, de Pierre Alain Gasse

Message par Yugcib le Sam 30 Jan - 20:58


Pierre Alain Gasse, auteur, Alexandrie Editions. Recueil de nouvelles.


Ce qui a retenu mon attention et m’a intéressé dans ce recueil de nouvelles, ce sont ces personnages qui s’expriment ainsi, dans une situation de solitude et nous parlent de ce qui leur est arrivé…
J’évoque dans mon commentaire deux de ces nouvelles en particulier :
-Le journal secret d’Alexandra, celui d’une jeune femme amoureuse et heureuse dans la relation qu’elle vit avec Jérôme, le garçon qu’elle a rencontré un soir de réveillon… L’on y sent là, dans cette histoire, toute l’atmosphère du début de ces années 70 lorsque les jeunes gens de l’époque se fréquentaient…
Certes, l’histoire de cette jeune femme peut nous paraître assez ordinaire… Mais ce qui est moins ordinaire c’est le dénouement, qui nous est dévoilé sous la forme d’un article du journal « Ouest Eclair »… Et (c’est du moins ce que j’ai ressenti) c’est après la lecture de cet article du journal relatant un fait divers, que l’histoire de cette jeune femme m’est apparue dans une dimension différente, certainement moins « ordinaire », plus profonde et plus émouvante…
-Ad Patres, la relation émouvante et exprimée avec beaucoup de réalisme (et d’atmosphère) d’une femme (alors âgée), malade, et qui apprend qu’elle va mourir… Les examens médicaux, l’hospitalisation, les proches parents, les amis… Tout cela est évoqué avec émotion, réalisme, précision, simplicité… Avec une « petite touche tout à fait personnelle »… Et même avec humour, drôlerie…
J’ai particulièrement aimé le passage où cette femme évoque ses travaux de jardinage, par exemple…
Enfin l’écriture, dans cette œuvre (et certainement je le crois, dans toutes les autres réalisations de l’auteur) y est agréable, sans « fioritures », très fluide, sans formules « qui en mettent plein la vue »… Un texte qui se lit donc facilement, comme on lit le « bon journal intime » d’une personne « qui ne verse jamais dans le nombrilisme »…


_________________
" Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
avatar
Yugcib
Admin

Messages : 601
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 69
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum